Accueil du site > Les secteurs d’interventions > Sécurité alimentaire et nutritionnelle

Sécurité alimentaire et nutritionnelle

L’insécurité alimentaire a tendance à s’accroitre et plombe tous les efforts de développement que consent l’Etat et la population dont notamment les femmes surtout sur qui repose la survie de la famille malgré leur faible accès aux ressources (terre, eau forêt, crédit, etc) au Sénégal.

En milieu urbain comme en milieu rural, l’accès à une alimentation suffisante et de qualité fait défaut. Dans la banlieue de Dakar, plus de la moitié des ménages ne préparent le repas qu’une fois par jour. Environ 20% des enfants (filles comme garçons) sont malnutris. Les faibles performances scolaires sont partiellement dues à la malnutrition.

Le programme d’ENDA, à travers ce plan d’actions ci – dessous, va améliorer la contribution de l’agriculture de la pêche et la transformation agroalimentaire pour sécuriser les capacités de production qui s’affaiblissent entre autres ; du fait de l’inadaptation des techniques aux changements climatiques et les importations en produits de base qui pèsent lourdement sur la balance commerciale. Il renforcera aussi les différentes filières de l’agriculture, de la pêche et de la transformation en vue de les rendre plus compétitives.

  • Lancer une étude / recherche participative avec l’IUPA
  • Mise en place d’un système de monitoring avec les collectrices
  • Formation sur les techniques de collecte des ressources
  • Recensement des acteurs de la riziculture pluviale à Thiès, Tambacounda, Vélingara et Kolda
  • Faire l’état des lieux du niveau d’équipement technique des acteurs de la riziculture pluviale
  • Encadrement des exploitations
  • Formation de 340 personnes sur les techniques de transformation dans les localités de Fimela, Djilor et Ndagane Sambou
  • Formation en Gestion organisationnelle et leadership
  • Formation en hygiène des transformatrices de Niomré et sur les techniques de diversification de l’offre
  • Aménagement du site de transformation
  • Formation sur les techniques de transformation
  • Mise en place d’un cadre de concertation avec les acteurs de la filière sur la problématique de l’exportation des ressources
  • Elaboration de manuel de gestion des activités de transformation
  • Lancement du Plaidoyer sur la réglementation des métiers de la transformation des produits halieutiques
  • Mise en place d’un dispositif de commercialisation des produits pour les GIE de transformation
  • Identification de 700 restauratrices dans les départements de Pikine, Dakar, Guédiawaye
  • Formation en leadership et gestion comptable
  • Formation en nutrition et diversification des recettes
  • Formation en décentralisation
  • Appui organisationnel aux restauratrices
  • Formation en alphabétisation