»¿

 

 

Accueil > Actualités > Atelier de partage et de plaidoyer en faveur de l’alimentation-nutrition (...)

Atelier de partage et de plaidoyer en faveur de l’alimentation-nutrition scolaire

« L’alimentation-nutrition scolaire un défi pour les collectivités locales »

Un atelier de partage et de plaidoyer en faveur de l’alimentation et de la nutrition dans les écoles de la région de Dakar. s’est tenu, à l’hôtel Good Rade,
Cette manifestation, initiée par le projet LEMATEKI de l’ONG Enda Graf Sahel, a convié tous les responsables des collectivités locales de la région de Dakar pour alimenter un fort plaidoyer en faveur de l’alimentation et de la nutrition scolaire comme intrant essentiel à une éducation de qualité pour tous.
En effet, le Sénégal dans son programme dénommé le « PAQUET », s’est engagé à améliorer la qualité de l’éducation des apprenants. Or, un enfant sur deux dans la région de Dakar arrive à l’école sans prendre de petit-déjeuner et un enfant sur trois souffre de carences en vitamines et minéraux (source étude GRET-IRD-DCMS 2010). Comment rester curieux et concentré quand on a le ventre vide ? Comment bien apprendre lorsqu’on n’a pas une alimentation complète ?
L’éducation étant une des compétences transférées aux collectivités locales. Le projet LEMATEKI invite les collectivités locales à prendre en charge l’alimentation et la nutrition.

La démarche de LEMATEKI consiste à faciliter l’accès à des produits alimentaires de qualités et mettre en place des services à fort impact social que sont : l’éducation nutritionnelle pour un changement de comportement alimentaire, la mobilisation communautaire pour l’appropriation de la question par les acteurs à la base et l’accompagnement des femmes vendeuses pour l’amélioration de l’offre alimentaires disponibles à l’école.
L’atelier a permis au projet de présenter son historique, ses réalisations, ses difficultés et les perspectives. Elle a mis l’accent sur le partenariat multi-acteurs autour de la collectivité locale qui doit porter et contribuer au financement de l’alimentation-nutrition scolaire.
Les partages ont permis de montrer qu’il faut une approche holistique de la question et qu’un seul acteur ne peut prendre le financement de l’alimentation-nutrition scolaire, même l’Etat, donc il faut une coalition d’acteurs qui mettent en synergie leur force pour l’atteinte des objectifs que sont : tous les enfants disposent d’aliments suffisants riches en vitamines et minéraux.
Tous les participants ont salué cette belle initiative et se sont engagés à faire le plaidoyer au niveau de leur conseil municipal pour la mise en œuvre de projet d’alimentation-nutrition scolaire.
Le député Maire de Daliford, a convié les collectivités locales à avoir de la volonté politique, car même s’il n’existe pas de ligne budgétaire dans la nomenclature des budgets des maires, ces derniers, s’ils ont de la volonté politique peuvent trouver des voies et moyens pour allouer des financements dans de tel projet.
L’atelier a permis de réaliser les résultats suivants :

  • Objectif de partage et de sensibilisation des acteurs et des Collectivités locales atteint
  • Proposition pour que les députés vote pour inscrire la question de l’alimentation-nutrition dans la constitution,
  • Faire le plaidoyer à l’assemblée pour que les budgets des Collectivités locales soient renforcés
  • Proposition de enda graf à accompagner les Collectivités locales à élaborer des outils de plaidoyer pour trouver un financement
  • Développement de stratégies pour pérenniser les acquis
  • Approche communautaire, partenariale et cofinancement
  • Problème de couverture de l’alimentation en zone urbaine et péri urbaine
  • Faire en sorte que les enfants n’aient plus faim