»¿

 

 

Accueil > enda graf sahel et ses partenaires > Enda graf sahel, une autre vision du développement

Enda graf sahel, une autre vision du développement

L’organisation sénégalaise ENDA GRAF Sahel s’articule autour d’un noyau de concepts : Environnement et Société, Recherche-Action-Formation, Dialogue Politique.
La vision prônée est celle d’ « un monde convivial et pluriel reposant sur le principe de gouvernance éthique » c’est-à-dire un monde favorisant l’épanouissement des personnes, réconciliant l’Etre humain et son environnement, dont les rapports sociaux sont régis par les principes de complexité, de diversité et de globalité…

ENDA GRAF Sahel est engagée dans l’amélioration de la gouvernance des sociétés. A partir de ses recherches de terrain et des analyses de contexte qu’elle a pu en tirer, l’organisation a identifié des mécanismes récurrents qui engendrent la pauvreté, mais aussi les possibilités de réponses à ces maux par la société sénégalaise elle-même.

La pauvreté la plus visible est la pauvreté économique. Il en est une autre, découlant directement de celle ci : il s’agit de la pauvreté sociale. La dégradation des conditions de vie entraîne une fragilisation des liens sociaux traditionnels : familles fractionnées, solidarité communautaire plus aléatoire, accentuée par l’exode rural ou l’émigration, repli des corporations sur elles-mêmes, multiplication des sectes religieuses où les individus cherchent une place, un soutien.

Mais pour ENDA GRAF Sahel, la pauvreté est avant tout une pauvreté politique, en ce que la majorité des citoyens est exclue économiquement et socialement de la définition des règles du jeu. Face à ces pauvretés économique, sociale et politique intrinsèquement liées, dont les mécanismes sont aussi bien locaux que macro, ENDA GRAF Sahel promeut un changement politique et une modification de l’ordre social, qui permettrait de remettre au cœur de la société des valeurs telles que la solidarité, la justice sociale et l’épanouissement de toutes les composantes de la société sénégalaise.
Tel est, de son point de vue, le véritable enjeu du développement.

Ainsi, ENDA GRAF Sahel se propose d’une part d’agir sur l’individu, en le valorisant et en l’appuyant dans l’exercice de son pouvoir citoyen, d’autre part d’agir sur les institutions, en amenant les différents acteurs et groupements à participer à l’élaboration des politiques publiques, non pas seulement de façon négative (l’opposition au pouvoir, le refus) mais surtout de manière positive (négocier avec le pouvoir, être force de proposition, être prospectif dans le partage du pouvoir). Ceci implique une transformation profonde de la conception de l’exercice du pouvoir dans nos sociétés.

Une société juste est une communauté de vues respectueuse de sa diversité ; elle ne saurait donc se construire sans la participation de tous.