»¿

 

 

Accueil > Des initiatives citoyennes aux politiques publiques > Intervention d’enda Graf en appui à la durabilité de la pêche artisanale au (...)

Intervention d’enda Graf en appui à la durabilité de la pêche artisanale au Sénégal

Le secteur de la pêche en crise assume difficilement ses fonctions.
La pêche un secteur stratégique pour le Sénégal. ; Elle a généré 600 000 emplois directs et indirects, soit 7% de la population totale du Sénégal et 17% de la population active. Elle est pourvoyeuse de nourriture avec une consommation moyenne de 27 Kg/p /an. Les produits halieutiques couvent 75% des besoins en protéines animales des populations.

La pêche a généré un chiffre d’affaires de 200 milliards environs (DPM, 1996). Sa valeur ajoutée est de 62 milliards dont 60% sur le segment de la capture et 40% sur le segment de la transformation, soit 11% du PIB primaire et 2,3% du PIB total.

Le secteur de la pêche est frappé durement par une crise très grave caractérisée par une raréfaction des principales ressources halieutiques démersales côtières et même pélagiques côtières. Cette crise est consécutive fondamentalement à une surcapacité de pêche, une surpêche et des pratiques de pêche destructrices qui résultent de politiques étatiques conventionnelles qui laissaient très peu de place aux communautés de pêche artisanale.

Les conséquences sont désastreuses : Le secteur est extraverti. L’accès des populations au poisson est difficile. La rentabilité des unités de pêche est affectée. Les conflits entre acteurs font rage. Les communautés de pêche notamment artisanale s’appauvrissent. La durabilité de la pêche est compromise.

Les femmes sont les plus touchées. Même si elles jouent des rôles très important dans les différents segments du secteur (transformation artisanale, mareyage, exploitation de coquillages etc), elles souffrent d’un manque de reconnaissance et de valorisation.
Le problème qui touche tous les professionnels de la pêche artisanale est l’insuffisance de capacités politiques qui limitent leur participation à la définition des politiques qui gouvernent leurs activités et leur vie ; ce qui affecte significativement leurs conditions de travail et leur pouvoir économique.

L’Etat, tire les leçons des insuffisances et des incohérences politiques ; il met en route des stratégies et des politiques de développement durable des pêches au cœur desquelles se trouve l’aménagement des ressources halieutiques au cœur du quel se situe la cogestion locale des pêcheries.
C’est dans ce contexte qu’ENDA GRAF, intervient dans le secteur de la pêche et plus particulièrement dans la pêche artisanale depuis plus près d’une quinzaine d’années.

Objectifs des interventions ENDA GRAF dans la pêche
Les objectifs généraux et spécifiques sont déclinés comme suit :

Objectifs généraux

  • Contribuer à la promotion d’une pêche durable au Sénégal et dans la sous région ouest africaine ;
  • contribuer au renforcement des capacités politiques des acteurs de la pêche artisanale

Objectifs spécifiques

  • promouvoir des initiatives de conservation des ressources halieutiques dans les iles de Niodior, Dionewar, Falia et de Fadhiouth ;
  • améliorer les conditions de valorisation dans les régions de Dakar, Fatick, Thiès, Saint Louis ;
  • accroitre les capacités techniques et politiques des acteurs de la pêche artisanale.

Les interventions d’Enda graf dans la pêche

Les interventions d’enda graf sont résumées dans les lignes qui suivent :

  • La promotion de la recherche participative où les communautés locales sont au cœur du processus de recherche ;
  • La diversification des activités (valorisation ressources halieutiques et des forestières) , comme alternatives de réduction de la capacité de pêche ;
  • L’aménagement de sites de transformation artisanale de produits halieutiques (Saint louis, Pikine, Mbao, Dakar, pointe sarène),
  • La formation technique et politique des professionnels de la pêche artisanale (pêcheurs, transformatrices de produits halieutiques, mareyeurs et micro mareyeuses) dans différents domaines ;
  • L’appui à l’épargne et au crédit,

Les résultats constatés

  • Des initiatives de gestion communautaires de ressources conchylicoles sont promues et validées dans les iles du Saloum (Niodior, Dionewar, Falia) et de Fadiouth. Des pratiques locales de conservation (jachère, repeuplement de vasières d’arches, initiatives ostréicoles sont validées scientifiques. Des mesures communautaires de gestion, à l’issue de la recherche participative, sont intégrées dans des réglementations locales. Les communautés locales et les chercheurs de l’IUPA et de l’IRD se sont enrichis mutuellement. Des zones appauvris sont restaurés. Des espèces rares réapparaissent.
  • La gouvernance locale est promue à travers la mise en place de comités de surveillance au niveau des localités d’intervention de l’important projet « femmes et coquillages » et de comité intervillageois de surveillance fonctionnels. Ces organes dans les iles du Saloum sont rendus opérationnels grâce à des formations et un équipement (pirogue, jumelles, moteurs HB, gilets).
  • Un guide bioécologique est élaboré, imprimé et reproduit en plusieurs exemplaires ; Les aspects bioécologiques des mollusques sont mieux connus. Les connaissances locales de gestion des ressources naturelles sont valorisées.
  • Un partenariat diversifié et complémentaire est bâti ; il engage les communautés locales de pêche artisanale, les services étatiques, les collectivités locales, les collectivités locales, les chercheurs. Des synergies sont crées et entretenues. L’impact des interventions à plus de portée.
  • Les compétences des professionnels de la pêche artisanale (transformatrices, pêcheurs, mareyeurs et micro mareyeuses) sont accrues dans les domaines de la pêche responsable, des bonnes pratiques de transformation artisanale de produits halieutiques, de la gestion financière et comptable simplifiée, de les gestion des aménagements de transformation artisanale, de la sécurité en mer, de la management des organisations etc.
  • Des manuels de formation sont conçus, imprimés et tirés en plus de 300 exemplaires chacun et mis à la disposition des professionnels de la pêche artisanale : un manuel pour les pêcheurs, un manuel sur les bonnes pratiques de transformation artisanale et de gestion, un manuel pour les mareyeurs, un manuel politique.
  • Des sites de transformation artisanale de produits de la pêche sont aménagés à travers la réalisation d’infrastructures et d’équipements. La qualité des produits est améliorée. Des innovations sont introduites (claie de séchage améliorée, introduction du four amélioré à Saint Louis, amélioration du four de braisage).
  • Des tentatives de labellisation des produits conchylicoles et forestiers sont enclenchées.