»¿

 

 

Election

Chaque consultation électorale est un test destiné à mesurer les progrès réalisés par la démocratie mais aussi à en identifier les imperfections. Chaque compétition électorale est au fond une conséquence majeure de l’épanouissement du régime représentatif. L’élection par les citoyens de leurs représentants confère à ces derniers la légitimité nécessaire au bon exercice de leurs fonctions. C’est de cette légitimité que découle leur autorité, leur titre à agir au nom du peuple souverain. Mais légitimité suppose que le scrutin ait été transparent et ait été marqué par une participation massive des citoyens en âge de voter au choix des élus. C’est à ce niveau qu’enda graf sahel a accompagné la société civile sénégalaise à jouer un rôle irremplaçable dans la consolidation de la démocratie.

Actions :

  • Sensibilisation et mobilisation des populations en âge de voter
  • Confection des supports de communication : 2000 affiches, 2000 autocollants, 2000 plaquettes et 1000 teeshirts, des spots télé et radio en langues nationales et un site web.
  • Participer à l’audit du fichier électoral
  • Participer à l a revue du code électoral
  • Participation à la mise en œuvre et au suivi des recommandations issues de l’audit du fichier électoral
  • Observation des élections présidentielles et législatives
  • Médiation et dialogue politique
  • Monitoring des résultats des élections
  • Mise en place d’une situation room ou quartier général le jour des scrutins présidentiels et législatives.
  • Utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication

Résultats

  • Une participation massive des populations en âge de voter, 100 caravanes de mobilisations sociales ont été organisées au niveau des 45 départements que compte le Sénégal en vue d’inciter la population à aller retirer leurs cartes d’électeurs et d’aller voter le jour du scrutin
  • Une large couverture médiatique et communicationnelle sur les différentes étapes du processus électoral, le retrait des cartes d’électeurs et le vote.
  • Un plan de communication a été élaboré pour le passage et la diffusion des spots télés et radios en langues nationales au niveau de toutes les organes de presse.
  • La fiabilité du fichier électoral est prouvée avec quelques points d’amélioration ; également la revue et le consensus autour code électoral a permis d’installer un climat de confiance entre acteurs politiques et d’apaiser le climat électoral.
  • 5000 observateurs et 48 journalistes ont été formés et déployés comme support le guide de l’observateur confectionné à cet effet. Ces observateurs ont été déployés dans les 45 départements du Sénégal et ont fait l’observation dans 11 904 bureaux de vote. Entre les deux tours de l’élection présidentielle et législative, 9 panels ont été organisés pour échanger avec plus de 280 acteurs locaux sur la médiation et le dialogue politique cela a permis d’instaurer un climat de dialogue, de paix et de consensus.
  • L’installation d’une situation room ou quartier général a permis de recueillir les informations à temps réel le jour du scrutin à l’aide des sms envoyés à chaud par les observateurs et la mise en réseau du site senevote 2012 conçu à cet effet. Cela a permis d’apporter des mesures correctrices comme la mise en place du matériel électoral dans les délais requis et la sécurisation des bureaux de vote entre autres.